Gérard BUISSONNIÈRES

Gérard BUISSONNIÈRES

Je regarde et…
… j'ai besoin d'écrire…


Je me raconte des histoires, que j’écris, depuis l’adolescence… Je souris quand je relis certains de mes textes de jeunesse ! Ce qui m’intéresse, c’est le fantastique, la folie, la fantaisie, cachés dans le quotidien et l’ordinaire, dans une écriture presque journalistique…

L’écriture me permet de multiplier à l’infini mes identités, fugitives, provisoires, de répéter sans cesse des catharsis, de rendre plus fluides, plus profonds, plus intenses mes rôles de père, de mari, d’amant, de grand-père, de wallon, de flamand, de français, de francophone, de breton, pour tenter à chaque fois une parcelle de vérité et d’authenticité, pour tenter à chaque fois de faire de mes blessures, des bénédictions…

… j'ai besoin de sculpter !


Arrivé en Bretagne en 2009, j'y ai découvert le modelage de la terre. Au-delà du modelage, je me suis aussi pris de passion pour l'émaillage des pièces sculptées, et notamment pour la technique du raku. Je me suis équipé d'un four électrique et, pour le raku, d'un four à gaz. Je compte à peu près 400 pièces sculptées à mon actif, dont plus d'une centaine se trouve répartie en France métropolitaine, dans d’autres pays d'Europe, à la Réunion, au Liban…

Au niveau du modelage, je crée petit à petit un bestiaire varié (primates, hippopotames, rhinocéros, girafes, hippocampes, poissons, chats, chiens, cochons…) J’aime aussi modeler des monstres, fantaisies, divinités, anges déchus… Enfin, j'ai une prédilection pour les têtes !

En fait, ce qui m'intéresse, c'est l'exploration par l'œil et la main, de la frontière mouvante et toujours fuyante, entre animalité et humanité. Je souhaite transmettre une émotion à travers chacune de mes sculptures, quelles que soit son apparence, sa taille, son histoire, et inventer un univers foisonnant, vivant, vibrant.

Au niveau de l'esthétique, je me sens très éloigné de l'art académique, de l'art abstrait, de l'art conceptuel. Je m'inscris plutôt dans les perspectives d'un art naïf, brut et singulier. La technique de l'émaillage raku est à mes yeux formidable : elle est à la fois alchimie mystérieuse, enfantement vital et dérisoire, poésie généreuse et libératrice…

Je me suis aussi réconcilié avec un la technique de l'émaillage “traditionnel “, ce qui me permet de créer des pièces moins uniformes, moins homogènes, moins “clean”. J'ai aussi la joie et le plaisir d'accompagner des personnes qui souhaitent s'initier ou se perfectionner dans les domaines du modelage ou de l'émaillage…

Lire la suite

Ses oeuvres

Le Râ des singes

Le Râ des singes

Grès émaillé
60 x 60 cm

Et le vice versa

Et le vice versa

Pile en face !
32 x 60 cm

Le dieu Girafe

Le dieu Girafe

Au commencement, nous étions tous des dieux
18 x 35 cm